• L'Hérésie d'Horus - Tome 5 : Fulgrim
L'Hérésie d'Horus - Tome 5 : Fulgrim

L'Hérésie d'Horus - Tome 5 : Fulgrim

Nous sommes au trente et unième millénaire, et l'Humanité est à l'apogée de sa puissance. Tandis que la Grande Croisade menée par le Maître de Guerre continue de conquérir la galaxie, Fulgrim, primarque des Emperor's Children, lance ses guerriers au combat contre un infâme adversaire extraterrestre. Dans le sang de cette campagne pousseront les graines qui mèneront cette fière légion à la trahison, et lui feront emprunter les voies de la corruption la plus sombre. En prélude au Massacre du Site d'Atterrissage sur Istvaan V, Graham McNeill relate la déchéance tragique de Fulgrim dans ce nouveau roman consacré à l'Hérésie d'Horus. Découvrez le cinquième roman de la série de l'Hérésie d'Horus et percez les mystères de la création de l'un des meilleurs univers de science-fiction, celui de Warhammer 40,000 ! Extrait du livre : Voir au-dedans Récital Laeran «LE DANGER POUR la plupart d'entre nous,» disait Ostian Delafour en ces rares occasions où on le poussait à parler de son don, «n'est pas de viser trop haut et de rater notre but, mais de viser un objectif trop bas et de l'atteindre.» 11 souriait alors modestement, et tentait de se ramener à l'arrière-plan de la conversation. L'adulation braquée sur lui le mettait mal à l'aise. Il n'y avait qu'ici, dans son atelier en désordre, entouré de ses burins dispersés, de ses marteaux et de ses râpes, qu'il se sentait dans son élément, en s'affairant à dégrossir la pierre pour créer des merveilles. Il approcha du bloc qui trônait au centre de la pièce, passa la main parmi les boucles serrées de cheveux courts qui couronnaient son front haut, et recula pour prendre la mesure de sa prochaine session de travail. La colonne de marbre était un pavé blanc haut de quelque quatre mètres, dont aucun des côtés luisants n'avait encore été attaqué au ciseau. Ostian en fit le tour, laissant courir ses mains argentées sur la surface lisse, en cherchant à ressentir la forme qu'elle renfermait, et l'endroit où il porterait son premier coup dans la pierre. Cela faisait une semaine que des serviteurs avaient remonté ce bloc des baies de chargement du Pride of the Emperor, mais il n'avait pas encore achevé de visualiser comment il allait en extraire son chef-d'oeuvre. Le marbre était arrivé à bord du vaisseau-amiral des Emperor's Children depuis les carrières de Proconnèse, sur la péninsule anatolienne, là d'où était provenue une bonne partie de la pierre employée dans la construction du palais de l'Empereur. Ce bloc avait été détaché à la main du mont Ararat, un pic accidenté et inaccessible, mais réputé pour la richesse de ses gisements de marbre blanc. Sa valeur était incalculable, et seule l'influence du primarque des Emperor's Children avait permis qu'il fut livré à la 28e expédition. Ostian savait que d'autres le qualifiaient de génie. Pour lui, ses mains n'étaient que le moyen de libérer ce qui vivait déjà à l'intérieur du marbre. Son talent, que sa modestie lui interdisait d'appeler du génie, consistait à discerner ce que serait le résultat final avant même de poser la première subbia contre la pierre. Le marbre encore vierge pouvait contenir en lui chacune des pensées de l'artiste. Ostian Delafour était un homme au visage mince et intègre, et dont les longues mains fines, couvertes d'un métal qui brillait comme le mercure, n'avaient de cesse de jouer avec ce qui passait à portée d'elles, comme si ses doigts avaient possédé une vie au-delà de ce qu'il leur dictait. Un long sarrau blanc recouvrait sa chemise crème et son costume de soie noire élégamment coupé, dont la nature formelle contrastait avec l'atelier mal rangé où il passait le plus clair de son temps. - Je suis prêt, murmura-t-il. Voir la suite

  • 291598977X

  • Bibliotheque Interdite

  • Warhammer 40000 Sf