• Au temps des Halles, marchés et petits métiers
Au temps des Halles, marchés et petits métiers

Au temps des Halles, marchés et petits métiers

Jean Guilbaud, grand collectionneur et amoureux d'histoire locale, a déjà signé quatre ouvrages dans la collection Mémoi re en Images des Editions Alan Sutton. 6 heures du mat', c'est l'effervescence aux abords des halles, à Paris comme partout dans le pays : entre les odeurs de soupe à l'oignon qui vous titillent les narines, les forts qui déambulent entre les carreaux avec des charges de 500 kilos de moules sur le dos, les pyramides de choux-fleurs en construction, vous jouez des épaules pour vous frayer un chemin jusqu'aux étals qui vous font d'oeil... Quand vous n'allez pas aux halles, il y a votre petit marché qui, lui non plus, ne manque pas de saveur : profitez-en pour tailler l'bout de gras avec les commerçants pendant que vous remplissez le panier pour la soupe de midi ! Et dans ces rues, les jours de marché, vous les croisez, les rétameurs, tondeurs de chiens, arracheurs de dents, marchandes de coco et autres crieurs ; sans oublie femmes cochers qui ont fière allure et qu'on n'ose pas regarder de travers... Un siècle déjà que tout ce peuple et ses atours emplissaient nos rues et nos places. Alors une petite virée en images au coeur de cette France populaire nous fera un bien fou. Extrait du livre : Historique des Halles de Paris Création en 1135 par Louis VI le Gros, hors de l'enceinte, d'un marché sur la rive droite au lieu-dit les Champeaux, ou Petits Champs, sur d'anciens marécages où se trouvait déjà un marché au blé en plein air. En 1183, Philippe Auguste intègre le marché dans la ville, y fait construire les premières halles près du cimetière des Innocents. Ce sera alors le plus grand marché au centre de Paris. La capitale s'agrandit, ses besoins en ravitaillement augmentent. Aussi Napoléon III confie-t-il à Victor Baltard, qui remporte en 1848 le concours d'architecte, la tâche de réaliser un ensemble de douze pavillons couverts de vitrages avec des parois en verre et des colonnettes en fonte. Dix sont construits entre 1854 et 1874. En 1935, s'achève la construction des deux derniers, près de la Bourse du commerce. Appellation : Halles centrales, Halles de Paris, ou simplement les Halles. Par Emile Zola : Le Ventre de Paris. Le premier marché existe depuis presque huit siècles. Après un siècle d'activité, les Halles centrales, installées au coeur de la capitale, se trouvent complètement saturées, dépassées par une forte croissance démographique qui entraîne de gros problèmes d'hygiène, de sécurité, et surtout de circulation. L'approvisionnement de la capitale commence alors à poser de nombreuses interrogations. En 1959, est décidé leur transfert vers Rungis. Dix ans plus tard, les 4 et 5 mars 1969, c'est le départ historique, et malgré tout nostalgique, du marché central de Paris. En 1971, commence la démolition des six premiers pavillons Baltard. Celle-ci déclenche une violente polémique... Un seul pavillon est sauvé, remonté à Nogent-le-Roi. Voir la suite

  • 284910566X

  • Nouvelles Editions Sutton

  • Memoire En Images

  • Memoire En Images