• On s'y fera
On s'y fera

On s'y fera

Quand on découvre que Zardjou, l’homme qui remet en question la vie d’Arezou, est marchand de serrures, on peut y voir l ’ironie d’un signe plus subtil qu’il n’y paraît. Les apparences sont trompeuses ; on entre avec plus de vigilance et de curiosité dans une belle histoire d’amour. À travers le destin d’une femme active, divorcée, partagée entre sa mère et sa fille, trois générations s’affrontent dans un monde où règnent depuis longtemps les interdits et le non-dit. On suit Arezou, au bord du rire ou des larmes, sous la neige, espérant avec elle profiter enfin d’une certaine beauté de la vie. Dans un roman d’une richesse et d’une vigueur exceptionnelles, Zoyâ Pirzâd brosse à la fois le portrait d’une société pleine de contradictions et celui d’une femme passionnante, aussi drôle et attachante qu’une héroïne de Jane Austen. À propos de Comme tous les après-midi : Étoile montante de la littérature iranienne, Zoyâ Pirzâd transcende le quotidien de son écriture limpide. ELLE Une incroyable grâce poétique et onirique. LE NOUVEL OBSERVATEUR Elle ne dénonce pas l’archaïsme de la condition féminine dans son pays, mais décrit l’éternité qui passe, déposant une feuille d’or sur le quotidien de ces Iraniennes. LE FIGARO LITTÉRAIRE C’est beau et frais comme une brassée de pétunias en fleurs. MARIE FRANCE Dix-huit nouvelles subtiles et nuancées de Zoyâ Pirzâd. LE MONDE DES LIVRES Voir la suite

  • 2843044227

  • Zulma

  • Litterature Etrangere

  • Litterature Etrangere