• Les fleurs du mal - Tome 01 : Les Fleurs du mal
Les fleurs du mal - Tome 01 : Les Fleurs du mal

Les fleurs du mal - Tome 01 : Les Fleurs du mal

Une ville de province banale, un collège banal, un quotidien banal. Takao, élève moyen et timide, se sent enfermé dans c e monde étroit. Il n'a qu'une échappatoire : la lecture. Il est surtout fasciné par l'étrangeté des Fleurs du mal de Baudelaire. Ce recueil est devenu son livre de chevet, tout autant que son moyen de se différencier dans un monde gris où tout le monde se ressemble. Il existe pourtant un élément de surprise incontrôlable dans son univers : Sawa, assise derrière lui en classe, refuse toute autorité en bloc. "Cafards !", "Larves !" : elle ne rate pas une occasion d'exprimer sa haine et son mépris, même envers ses professeurs. Crainte de tous, elle est l'élément déviant de la classe. Mais Takao préfère se concentrer sur la populaire Nanako. Il ne lui a jamais parlé et se contente de la regarder de loin. Alors quand il trouve abandonnés dans la salle de classe les vêtements de sport de l'objet de ses fantasmes, il ne peut s'empêcher de les ramasser. et de s'enfuir en les emportant, sur un coup de tête ! Pas de chance pour lui, Sawa l'a surpris en plein forfait... Avec un grand sourire, elle commence à le faire chanter : s'il ne veut pas qu'elle le dénonce, il doit obéir à ses ordres, même les plus fous ! Tout comme le recueil de Baudelaire en son temps, Les Fleurs du mal brise tous les tabous. Ici, la déviance n'est plus un vice, et un souffle libérateur traverse cette ouvre hors norme. Acclamée au Japon, elle a eu l'honneur d'être adaptée non seulement en série animée, mais aussi en pièce de théâtre. Après tout, qui n'a jamais rêvé de dépasser les frontières de la normalité ? Né en 1981 et mangaka professionnel depuis ses 20 ans, Shuzo Oshimi a déjà six séries à son actif quand il débute en 2009 son best-seller : Les Fleurs du mal. Connu pour son talent à retranscrire les émotions de ses personnages, il manie avec habileté les thèmes de la différence, des complexes et de la violence psychologique. Mais Les Fleurs du mal a une particularité : son ancrage dans la réalité des souvenirs de l'auteur ! La ville de province entourée de montagnes où chaque jour ressemble au précédent, c'est l'endroit où il a grandi, dans la préfecture de Gunma. La découverte de Baudelaire a aussi été un événement de ses années de collège. Le sentiment d'enfermement dans un monde étriqué, la volonté de se démarquer de ses camarades, ce sont ses propres émotions d'adolescent. Et surtout, le personnage hors norme, inclassable et décalé de Sawa est inspiré de. sa propre femme ! Lui-même aurait été traité de "larve" et de "raté" lors d'une dispute. Grâce à ces repères, Shuzo Oshimi réussit à décrire avec une rare justesse les pensées tourmentées de ses héros. Pour rester fidèle aux impressions de son moi de 14 ans, il a tenu à ne pas relire Les Fleurs du mal de Baudelaire pendant la réalisation de son ouvre. À l'époque, c'est son père qui l'a initié à la poésie et à la peinture. Grand fan du peintre français Odilon Redon, le mangaka cite aussi parmi ses influences André Breton, Max Ernst, Paul Delvaux ou encore Francisco de Goya. Certaines de ses propres compositions sont de véritables hommages à ces artistes de renom ! Mais au-delà de ces références culturelles, Les Fleurs du mal est avant tout une histoire ancrée dans une réalité universelle. Ce que Shuzo Oshimi a ressenti quand il était au collège, de nombreux adolescents et adultes le ressentent encore. C'est ce qui a fait le succès de son ouvre, vendue à plus de 2 millions et demi d'exemplaires, et adaptée en anime et en pièce de théâtre. Voir la suite

  • 103270070X

  • Ki-oon

  • Seinen\Fleurs du Mal

  • Seinen\Fleurs du Mal